Match amical : La sélection marocaine victime de racisme en Espagne



Un employé d’hôtel de Madrid a été arrêté pour des commentaires racistes publiés sur les réseaux sociaux à l’encontre de l’équipe nationale de football du Maroc, qui séjourne dans l’établissement, a-t-on appris lundi 27 mars auprès de la police espagnole.

L’Espagnol de 27 ans a été arrêté à l’hôtel vers minuit dimanche. Il risque des poursuites pour crime haineux, selon une porte-parole de la police municipale.

Avant d’affronter le Pérou à Madrid, la sélection du Maroc a vu sa préparation être marquée par un scandale raciste. Un employé de l’hôtel qui accueille les Lions de l’Atlas a en effet publié des stories Instagram racistes et islamophobes à propos des joueurs marocains. « On leur sert la m*rde du Ramadan. Leurs p*tains de croyances. » ou « P*tain de maures de m*rde, j’e**erde le Ramadan et leurs p**ains de m*rts ! », pouvait-on lire sur ces publications qui ont provoqué un tollé et une condamnation généralisée.

Après s’être offert le scalp du Brésil (2-1) à Tanger samedi soir, les Lions de l’Atlas vont croiser le fer avec le Pérou ce mardi à Madrid.

Les policiers sont venus à l’hôtel après une plainte de la direction de l’établissement concernant des déclarations racistes postées en ligne, a ajouté la même source, sans donner plus de détails.

La direction de l’hôtel s’est rapidement excusée, et s’est mise à disposition des autorités. « Tout d’abord, nous voulons nous excuser auprès de tous ceux qui ont été offensés par ce qui s’est passé. Les responsables de ces images n’appartiennent pas à l’hôtel ou à la chaîne, mais ils y travaillent quand il y a des événements, et ils ont déjà été licenciés, dénoncés et mis à la disposition de la police pour répondre de leurs actes », a lâché l’établissement madrilène.

Selon les mêmes sources, l’employé a supprimé ses publications sur Instagram et s’est excusé en ligne avant son arrestation.

 

 


Articles récents