Entretien exclusif avec Boubacar Djibrill Goumey : « Le Niger a les armes pour remporter ce CHAN »



Boubacar Djibrill Goumey est un international Nigérien. Le jeune attaquant de de 22 ans devait prendre part au CHAN avec son équipe, mais il a finalement quitté le regroupement du Mena en début janvier pour aller signer un contrat professionnel en Irak. Dans cette interview exclusive avec Africatopsports, le nouveau joueur de Zakho FC explique son choix pour l’Irak, parle de sa jeune carrière non sans oublier d’évoquer le parcours du Niger actuellement présent en Algérie pour le CHAN.

 

ATS : Pouvez-vous vous présenter?

BDG : Je vais commencer par Salam-Aleykoum je me présente au nom de Boubacar Djibrill Goumey joueur du mena A’ et nouveau joueur de Zakho Fc (Irak) ancien de l’As NIGELEC du Niger.

ATS : Vous étiez présent au CHAN, pourquoi avez-vous quitté le regroupement du Niger?

BDG : Oui j’avais débuté le stage avec eux depuis le mois de novembre jusqu’au 4 janvier la date ou j’ai quitté pour aller signer avec le club irakien en bref j’avais quitté parce que j’ai eu un club hors du Niger.

Boubacar Djibrill Goumey avec Zakho FC

ATS : Vous avez signé en Irak pourquoi le choix d’une telle destination?

BDG : J’avais signé en Irak parce que je voulais un autre challenge et surtout que le championnat irakien a plus de visibilité maintenant. En plus les matches se jouent dans de très grands stades qui répondent aux normes internationales. La dernière édition du coupe du Golfe s’est jouée en Irak et vient de finir la semaine dernière. Cela est un exemple que le football en Irak est prise au sérieux.

ATS : Est-ce que l’aspect financier a pesé sur la balance?

BDG : L’aspect financier bon je peux dire oui parce que ça paye un peu mieux que chez nous. Mais l’objectif pour moi c’est de venir jouer et gagner en expérience et en visibilité.

Boubacar Djibrill Goumey en Irak

ATS : A votre âge pourquoi avez-vous choisi cette destination plutôt l’Europe pour briller?

BDG : Je n’avais pas choisi l’Irak plutôt que l’Europe, mais j’ai choisi l’offre que j’avais sur ma table. Le championnat irakien pourrait m’aider à vite arriver en Europe avec les vidéos de qualité et sa visibilité.

ATS : Avec ce choix de carrière ne pensez-vous pas que vous retarder vos chances de jouer un jour dans un grand championnat européen?

BDG : Non je pense pas retarder mes chances de jouer un jour en Europe c’est plutôt un pas en avance vers cet objectif.

ATS : Comment se passe le championnat en Irak sachant que le pays est instable?

BDG : Instabilité sécuritaire je n’ai rien vu tout ça. Ce sont des informations que nous vendent les médias occidentaux. L’Irak est un pays très calme et je pense qu’un pays ou il n’y a pas la sécurité, le football ne peut pas se jouer. Le football se joue là où il y a sûrement la paix à 100%.

ATS : Qu’est ce qui vous a poussé à aller vers ce pays qui connaît une forte instabilité sécuritaire?

BDG : Ce qui m’a poussé à venir ici, c’est ma passion du football et j’aimerais que les gens arrêtent de gober tout ce que les médias occidentaux nous vendent et de faire nos propres recherches pour trouver les bonnes informations.

ATS : Quelle est la différence entre le championnat nigérien et celui de l’Irak?

BDG : Bon la différence n’est pas grande. La super ligue nigérienne et un très bon championnat avec beaucoup de bons talents, le championnat irakien et un championnat où tu rencontres beaucoup des grands joueurs africains américains et même des joueurs européens. C’est un championnat qui te permets d’affronter des meilleurs joueurs et des joueurs expérimentés.  Je trouve c’est ce qui peut aider un jeune joueur.

Boubacar Djibrill Goumey lors de la signature de son contrat à Zakho FC

ATS : Comment se passe votre intégration en Irak?

BDG : L’intégration se passe très bien, il y a des joueurs francophones qui m’aident à m’adapter. Il y a aussi un joueur de l’équipe A nigérien qui joue dans l’un des plus grands clubs de l’Irak.

ATS :Il y a des Nigériens qui jouent aussi dans le championnat irakien?

BDG : Oui il y a un nigérien qui joue en Irak.

ATS : Quels sont objectifs avec votre nouveau club ?

BDG : L’objectif et de remonter au tableau en un mot se maintenir. (Zakho FC est 18e du championnat Ndlr).

ATS : Le Niger vient de créer l’exploit au CHAN en se qualifiant en quart de finale, auriez vous pensé atteindre ce niveau avant le début du tournoi?

BDG : Exploit vous dites ! Je ne pense pas à cela. Le Niger a déjà été en quart de finale du CHAN et le Niger a toujours fait de bonnes prestations au CHAN. Oui l’objectif était de dépasser ce niveau.

Boubacar Djibrill Goumey avec l’équipe du Niger

ATS : Éliminer le Congo, puis le Cameroun, pensez-vous que le Mena a les ressources nécessaires pour rééditer le même exploit face au Ghana?

BDG : Oui cette équipe a les ressources nécessaires pour rééditer le même exploit face au Ghana. C’est une équipe qui a les armes pour décrocher le titre même.

ATS : Pour vous qu’est ce qui expliquent ces belles performances de l’équipe nigérienne?

BDG : L’équipe est solidaire et a un bon staff technique. Les joueurs aussi sont de très bons joueurs.

ATS : Jusqu’où le Niger peut-il aller dans cette compétition?

BDG : Le Niger ira jusqu’en finale et gagnera ensuite la coupe.

ATS : Ne regrettez-vous pas de n’avoir pas pu jouer ce tournoi au moment où le Niger réalise de belles performances?

BDG : Regret non,  mais tout joueur aimerait aussi participer à des événements comme celui-là.

Boubacar Djibrill Goumey lors d’un match de l’équipe du Niger

ATS : Quel est votre plus grand rêve avec le Mena?

BDG : Mon grand rêve avec le Mena est de remporter la CAN et jouer la Coupe du Monde.

ATS : Comment jugez-vous le CHAN?

BDG : Le CHAN est un excellent championnat qui permet aux joueur locaux de s’exprimer et de se vendre.

ATS : Que répondez-vous à ceux qui disent que le niveau du tournoi est trop faible?

BDG : Bon c’est leur opinion personne ne peut leurs empêcher de dire ce qu’ils pensent.

Boubacar Djibrill Goumey dans le vestiaire du Niger

ATS : Quels sont vos favoris pour le titre?

BDG : Les favoris pour moi ce sont le Niger l’Algérie et la Mauritanie.

ATS : Votre dernier mot

BDG : Merci à vous de m’avoir accordé cet interview. Je profite de l’occasion pour souhaiter bonne chance au Mena. Impossible n’est plus nigérien.

 


Articles récents